Workshop : Projet « Kalîla wa Dimna » – Rencontre à mi-parcours

page garde porgramme workshop 2013Après un an de recherches, l’ensemble des chercheurs rattachés au projet « Kalila wa Dimna » se réuniront pour mettre en commun leurs premiers résultats et proposer de nouvelles pistes de recherche.

Ce worshop se tiendra le jeudi 28 novembre dans la salle des actes de la Sorbonne (entrée au 1, rue Victor Cousin, Paris 5e) et le vendredi 29 novembre dans la salle des commissions de la Bibliothèque nationale de France (site Richelieu, entrée au 5, rue Vivienne, Paris 2e).

Le nombre de place étant limité, si vous souhaitez assister à cette atelier de travail, merci de vous inscrire auprès de Thomas Lorain (thomas.lorain@bnf.fr).

Téléchargez le programme :

Programme Worshop Kalila wa Dimna 2013

Compte-rendu du séminaire du 21 octobre 2013

BSB Cod.arab.615 fol 14r

BSB Cod.arab.615 fol. 14r

Ce deuxième séminaire « Kalîla wa Dimna » de l’année universitaire 2013-2014 a, comme le précédent, été principalement dévolu à la préparation du workshop qui aura lieu le mois prochain.

Durant deux heures, quatre présentations se sont succédées, suivies à chaque fois de commentaires, questions et suggestions formulées par les animateurs du séminaire comme par ses participants.

Adeline Laclau a débuté cette série de présentations en nous faisant part de l’avancée de ses recherches sur les manuscrits mamlûks de Kalîla wa Dimna. Son étude repose sur un corpus composé pour l’heure des manuscrits suivants : Paris BnF Arabe 3467, Oxford Bodleian Pococke 400, BSB Cod.arab.616, Cambridge TS.Ar 51-60 et TS.Ar 40.09. Riyad King Faisal Mss 2536 et Cambridge Corpus Christi Ms Ar 578 feront l’objet d’interventions particulières de Nourane Ben Azzouna et de  Bernard O’Kane lors du workshop.

Isabelle Imbert a poursuivi sur son travail concernant les représentations d’éléments végétaux et leur utilisation dans les manuscrits de la BnF. Elle a par ailleurs ajouté à son corpus les deux manuscrits de la BSB,  Cod.arab.615 et Cod.arab.616  ainsi que celui de la Bibliothèque royale du Maroc, Ms 2655.

Les étudiants de M1 ont pris ensuite la parole pour présenter leurs recherches iconographiques sur la figure de l’éléphant. Leur corpus se compose de l’ensemble des copies à notre disposition auxquelles ils prévoient d’ajouter des manuscrits comme les Maqâmât ou encore le Kitâb al-Hayawân.

Enfin, Aïda El Khiari est revenue sur la représentation de la figure du prince dans les manuscrits arabes de Kalîla wa Dimna en notre possession. Elle proposera par ailleurs des comparaisons avec certaines copies persanes de ces fables.

La préparation des étudiants en vue du workshop vise à les guider dans le choix des thématiques qu’ils aborderont dans leurs interventions. Celles-ci devront être aussi concises qu’efficaces puisque les temps de présentation seront délibérément courts afin de laisser la place aux discussions qu’elles généreront.

Compte-rendu du séminaire du 07 octobre 2013

BSB Cod.arab.616 fol. 95v

BSB Cod.arab.616 fol. 95v

Les séminaires « Kalîla wa Dimna » ont repris le 7 octobre dernier. Comme l’année passée, ils sont animés par Eloïse Brac de la Perrière (Maître de Conférence – Paris-Sorbonne) et Annie Vernay-Nouri (Conservateur en Chef – BnF), assistées par Thomas Lorain (Attaché de recherche – BnF),

Les effectifs ont été en partie renouvelés puisque, outre les cinq doctorants déjà présents l’année dernière (Suzanne Babey, Frantz Chaigne, Aïda El Khiari, Isabelle Imbert et Adeline Laclau), six étudiants en Master 1 d’histoire de l’art de l’Université Paris-Sorbonne ont rejoint notre équipe. Il s’agit de Nala Aloudat, Pauline De Keukelaere, Giovanni Guzzetta, Adib Kassas, Jade Rebut Rwilling et Justine Souque.

Loïc Lesvignes, étudiant de Master 1 spécialisé en langue arabe, nous rejoindra épisodiquement lors des séminaires et nous propose son aide en tant qu’arabisant.

Ce premier séminaire de l’année universitaire 2013-2014 est entièrement tourné vers la préparation du workshop. Chacun des participants est directement impliqué dans ces deux journées d’études.

Ainsi, les 5 doctorants, déjà familiers des manuscrits de Kalîla wa Dimna, et en particulier de ceux de la BnF y présenteront leurs recherches sur les thèmes suivants :

Adeline Laclau : les manuscrits mamlûks.

Aïda El Khiari : La figure du prince dans les manuscrits.

Suzanne Babey : les représentations et usages de l’architecture (à partir des manuscrits de la BnF).

Isabelle Imbert : Les représentations et usages des végétaux (à partir des manuscrits de la BnF).

Frantz Chaigne : Présentation des analyses physico-chimiques qui seront réalisées sur les manuscrits de la BnF.

 

Les étudiants de Master 1 ont également été mis à contribution autour d’un projet commun : étude de l’iconographie de la figure de l’éléphant dans les K&D. Ils doivent par ailleurs trouver un support adéquat pour la présentation de leurs recherches communes lors des deux journées du workshop.

Après la présentation générale des travaux proposés aux membres du séminaire, Suzanne Babey, Aïda El Khiari et Isabelle Imbert ont soumis l’état d’avancement de leurs recherches en vue de leurs interventions au workshop. Ces trois présentations ont été suivies de discussions sur les axes de recherches à mettre en valeur ou à revoir pour chacun d’entre eux.

Nouvelle page sur le carnet de recherche!

Arabe 3465, f. 69v

Arabe 3465, f. 69v

Nous venons de mettre en place une nouvelle page dans ce carnet de recherche intitulée « Notice de manuscrit« .

Dans un premier temps, vous y trouverez la fiche descriptive de chacun des manuscrits arabes de Kalîla wa Dimna de la BnF. Nous publierons ensuite, au fur et à mesure de nos recherches, les descriptions des manuscrits présents dans les autres bibliothèques.

Vous pouvez par ailleurs retrouver l’ensemble de ces manuscrits dans l’onglet recensement des manuscrits arabes.

Accès à de nouvelles copies numériques de Kalîla wa Dimna

Arabe 3467, fol. 67

Arabe 3467, fol. 67

Plusieurs musées et bibliothèques de renommée internationale nous ont récemment donné accès à des copies numériques de leurs manuscrits de Kalîla wa Dimna. Qu’ils en soient grandement remerciés! Sans un accès pérenne à ces manuscrits, le travail de comparaison des différents manuscrits conservés ne serait pas possible.

Vous retrouverez la liste des institutions qui ont ainsi soutenu le projet « Kalîla wa Dimna » ainsi que la listes des participants au projet dans la page « Equipe et partenariats« .